home Astuces, SOFT Messieurs, la solution contre l’éjaculation précoce a été trouvée !

Messieurs, la solution contre l’éjaculation précoce a été trouvée !

couple-il-faut-faire-des-compromis-pour-etre-heureux

La hantise de beaucoup d’hommes, le fait de sentir que tout leur échappe, et que tout va sortir bien trop rapidement à leur goût : l’éjaculation précoce, c’est une angoisse qui peut être permanente dans la tête d’un mec, qui peut lui faire perdre tous ses moyens, tout comme pour madame, qui peut ressentir alors un mélange de frustration, mais aussi d’inquiétude vis-à-vis d’elle-même…

Il est alors très difficile, une fois que l’on est tombé dans ce cercle très vicieux, de réussir à oublier la crainte qu’à chaque fois que l’on fait l’amour, on ne durera jamais plus de quelques secondes, ou quelques minutes les soirs de grande forme !

Qu’on soit bien d’accord, c’est bien évidemment un problème psychologique avant tout, et il faut d’abord faire un travail sur soi-même pour sortir de cette psychose : car oui messieurs, la science vient de prouver que l’éjaculation précoce pouvait se soigner !!

Ce sont des chercheurs italiens, de l’université de Sapienza, à Rome, qui ont trouvé une solution à tous les artifices que l’on peut trouver sur le net pour augmenter sa capacité à garder le contrôle lorsque l’on fait des galipettes avec madame…

L’équipe des scientifiques a donc demandé à 40 hommes souffrant de ce trouble, de faire des exercices bien précis pour muscler… Le périnée !

Car oui messieurs, il n’y a pas que ces dames qui doivent se re-muscler cette partie du corps après un accouchement : vous aussi devez vous y mettre !

En effet, ce groupe d’hommes a donc fait des exercices précis (appelés exercices de Kegel) destinés à redynamiser ce muscle si particulier : c’est celui qui, entre autres, vous permet de bloquer l’urine lorsque vous allez aux toilettes.
Les chercheurs ont donc demandé de contracter le périnée 5 secondes, puis de le relâcher 5 secondes, avec des séries de 15 fois, 3 fois/jour environ dans les premiers temps, puis en augmentant petit à petit la cadence.

Le résultat ne s’est pas fait attendre : sur les 40 cobayes, après 12 semaines, 33 ont pu voir des améliorations très importantes sur leur éjaculation !
En effet, leur moyenne, qui était environ de 31,7 secondes au départ de l’expérience, est passée à 146,2 secondes, en d’autres termes 4 fois plus de temps passé à faire des galipettes !

Au-delà de ces progrès physiques, le docteur chargé de l’étude précise bien évidemment que le mental joue aussi un grand rôle, mais sans donner véritablement de chiffres précis…

Commentaires

D'autres articles chauds